Adhésion au parti conservation français

Dernière Actualité

Mardi 11 mars 2014
Les orwelliens, ou la naissance d'une gauche conservatrice LE MONDE | 23.05.2013 à 20h46 • Mis à jour le 24.05.2013 à 15h31 | Par Chantal Delsol (Philosophe, historienne des idées politiques) - Lire l'article

EELV veut redéfinir la révolution industrielle verte par une perfusion financière permanente de l’état. (Extrait du livret de transition énergétique Europe, écologie, les verts.)
Du Mardi 12 mars 2013 à 09:57


Image présentation EELV veut redéfinir la révolution industrielle verte par une perfusion financière  permanente de l’état. (Extrait du livret de transition énergétique Europe, écologie, les verts.)

Le parti conservateur français souhaite interpeller le parti EELV, qui a pour de multiples raisons, une part de responsabilité sur l’immensité du retard industriel et économique de la bulle verte économique en France.

Un parti écologique qui a laissé échapper une prévision de marché de 30 milliards pour la prochaine décennie doit rendre des comptes.

  1. Le marché du photovoltaïque, et des panneaux solaires ont été conquis à 85% par la Chine, le marché de l’éolienne revient désormais en partie aux chinois à l’international et aux allemands en Europe. (Faillite de Phot watt et Eva sol)

  2. les produits industriels écologiques, les modules, les composants, ce sont dorénavant les marchés chinois, Allemands et pays de l’est. Le marché européen représente 9% dont 7% à l’Allemagne

  3. Les filiales des pollueurs d’hier ont conquis par leurs filiales vertes, des milliers de marchées, Veolia, Suez, Total ; assainissement, Marché de l’eau, construction de sites écologiques etc.

  4. Aucune commission d’attributions indépendantes des marchés publics écologiques n’a été mise en place, suggéré ou dénoncée.

  5. Aucun contrôle des appels d’offres du marché de l’environnement n’a tenté d’être imposé à la demande de ce parti.

  6. Aucun projet de financement à haut budget n’a été réclamé en faveurs des étudiants qui se sont aveuglement lancé dans ces filiales, qui aurait pu constituer les entrepreneurs groupes industriels de demain. (Il n’est pas questions ici de bourse ou de subventions d’aides

La grande révolution industrielle ne passera pas par la France ! Nous avons officiellement perdu la course, les fondations ont été mise en place, les cartes attribué, les jeunes étudiants, les entrepreneurs ambitieux ne bénéficieront peut être jamais de cette extraordinaire manne.

 

Le parti EELV est conscient de la perte des marchés, et pourtant continu de perdre du temps à vouloir convertir l’international et l’Europe, alors que ces mêmes pays organisent, leurs marchés nationaux de l’économique verte.

 

Le parti EELV est-il un parti 100% militant ou a-t-il conscience de la grandeur de la tâche qui lui revient ? Construire la monstrueuse machine industrielle économique verte de la France

 

Le programme EELV ainsi que leur programme de transition énergétique est uniquement basé, pour la quasi-totalité de leurs idées et leurs projets, sur une participation financière majeur de l’état. Le propre d’une révolution industriel n’est-il pas d’avoir le pouvoir de s’émanciper seul et d’être indépendant.

 

Voilà pourquoi les projets sont lents ou n’aboutissent pas, leurs idées demandent une perfusion permanente de l’état. Pourquoi ces perfusions, si cette économie est si florissante ? Parce que tous n’a pas été fait en temps et le retard accumulé représente un manque financier énorme, qui aujourd’hui pénalise la mise en place de cette économie.

 

Le rôle d’un parti politique écologique en 2013 est-il de manifester sur les sites de Fessenheim ou Notre de Dame des Landes, ou ce rôle est-il celui des militants des centaines associations écologiques de France ?

 

Depuis 10 ans on estime à des centaines de milliers d’emplois pour ce secteur pourtant, l’avancer est 60 % moins importante que certaines pays européens, ou sont ces emplois ? Ou sont ces richesses ?

 

Devons-nous attendre la réussite et l’entente a tous les sommets pour enfin nous jeter pleinement et sans retenue dans cette économie ? (échec de Kyoto et Doha)

 

EELV nous fait croire que tant que la transition énergétique n’est pas effective, pas de dynamique économique, c’est une aberration, l’industrie écologique existe largement sans pour autant attendre la fermeture de toutes les centrales nucléaires.

 

Ou sont les marchés ? Quel avenir pour l’étudiant de haut niveau de ce secteur ? Quel avenir pour les petites entreprises du secteur ? Les Steve Jobs des classes moyennes, sont-ils déjà condamnés par les grands groupes ?

 

EELV a-t-il tout mis en œuvre pour sécuriser cette gigantesque manne ?

 

Le rôle de ce parti est-il de s’engouffrer dans toutes polémiques politiques, ou plutôt une concentration permanente et une sensibilisation du grand public sur les ramifications de cette économie et la perte sur le terrain économique de la France ?

 

Peux ton se proclamer parti politique d’une industrie, et doit-on en être l’entier responsable ? Un parti, par exemple, dit de « dernières technologies » aurait-il une légitimité ?

 

Un exemple de l’emprise du marché vert par les groupes et de la perte d’indépendance des français et de l’état ; la filiale Eurovia du groupe Vinci qui développe le procédé Noxer, absorbeur d’hydro carburants sur les routes, à d’ors et déjà mis en place des tests sur des routes de plusieurs villes.

 

Ce marché qui touchera les autoroutes et les routes de France représentera des milliards d’euros, va-t-il être attribué à ce géant ? Les entreprises locales et régionales pourront elle participer et bénéficier de cette manne.

 

Le parti conservateur français prendra toutes les mesures nécessaires pour que l’attribution de ce marché soit établit de la manière la plus transparente possible. Malheureusement, nous constatons des centaines de cas similaires.

 

Le parti conservateur français émet une grande inquiétude, sur ce qui restera le plus grande loupé industriel de notre pays, la faute n’étant uniquement due à l’État. Les partis politiques imposent et l’état compose.

Nous sensibiliserons les citoyens français sur de telles négligences de la part des politiques écologiques, qui nous amèneront à terme, à une perte du contrôle de cette économie au bénéfice de groupes étrangers, qui finiront par nous faire payer le litre d’eau au prix du litre de l’essence.

Le parti EELV doit prendre ses responsabilités, l’heure des premiers comptes de l’économie verte et bilan a sonné. Nous devons trouver les coupables de ce fiasco, et de cet imminent raté.

 

EELV veut redéfinir la révolution industrielle verte par une perfusion financière  permanente de l’étatVoici des extraits du programme du parti EELV pour compléter notre article.