Adhésion au parti conservation français

Dernière Actualité

Mardi 11 mars 2014
Les orwelliens, ou la naissance d'une gauche conservatrice LE MONDE | 23.05.2013 à 20h46 • Mis à jour le 24.05.2013 à 15h31 | Par Chantal Delsol (Philosophe, historienne des idées politiques) - Lire l'article

L’UNIQUE SOLUTION AU PROBLÈME DES PAYS DÉFICITAIRES EN EUROPE : LE DOUBLE TAUX DE CHANGE.
Du Jeudi 04 octobre 2012 à 21:36


Image présentation L’UNIQUE SOLUTION AU PROBLÈME DES PAYS DÉFICITAIRES EN EUROPE : LE DOUBLE TAUX DE CHANGE.

Le Parti conservateur estime que pour réduire l’impact sur la France et l’Allemagne des pays déficitaires de la zone euro certains états tels que la Grèce et l’Espagne doivent pratiquer le double taux de change. Il est de manière structurelle possible qu’un pays puisse posséder deux taux de change fixes. Deux différents taux de change peuvent être utilisés en même temps.


Les importations des secteurs jugés prioritaires comme la santé et l'alimentation et au service de la dette  bénéficieront d'un taux assez avantageux, de 1 euro pour 1 dollar. À l'heure actuelle, le taux de change est situé à  environ 1,25 dollar  pour 1 euro. En revanche, les importations qui ne sont pas jugées essentielles pour l'économie du pays, telles que les automobiles, le tabac ou encore les boissons, feront l'objet d'un taux de change de 2,25 euros pour 1 dollar pour la même monnaie .La pression sur les réserves d’un pays est ainsi soulagée, la panique des investisseurs qui  commencent  à se retirer des investissements est ainsi soulagée. Il agit également comme une mesure de contrôle sur l’inflation. Le double taux de change est une saignée provisoire afin d’assainir le circuit entier.

 

Une telle mesure macro-prudentielle  permettra une relance du taux de croissance de ces pays. Ces États ne pourront définitivement plus s’aligner sur le rythme des autres pays EU, il est nécessaire d’apporter une solution palliative. Une dévaluation sera à prévoir après l’instauration de ce double taux de change qui, à long terme, reconsolidera le stock monétaire, les avoirs et les marchés financiers, et stoppera  le phénomène de fuite des réserves de change qui se produit lors de crises. Un triple taux pour les marchés financiers et produits dérivés peut également être envisagé dans un  second temps. De telles mesures doivent s’accompagner, de dispositions complètes de restrictions spéculatives afin de limiter les fluctuations de balance de paiement qui pénaliseraient  toute la zone euro. Le Parti conservateur est en faveur de mesures personnalisées pour chaque pays, mais qui s’éloignent de plus en plus des critères de convergences des pays de la zone euro.